Iscriviti alla Newsletter



Visitez Genazzano!

| Stampa |

 

foto_sup

GENAZZANO ( Roma) - Lazio /Italia

Ville d'art et de culture Genazzano est située dans la province de Rome, région du Ldaatium, au sud des “Monti Prenestini”chaine montagneuse d'origine calcaire appartenant au “sub-appenino du Latium”. De Genazzano à Guadagnolo, passant par S. Vito Romano et Caprânica Prenestina, villages des routes sinueuses, voici les Monti Prenestini, qui regorgent de circuits pittoresques aux vues imprenables et de sites admirables. C'est un endroit agréable pour de belles promenades.

-Situé à 374 mètres d'altitude, et à 48 km de Rome, la comune s'étend sur une superficie de 32,09 km2 et a environ 6.000 habitants.

-Genazzano est une charmante ville médiévale et à caractère typique des bourgs agricoles. La géographie agraire est dominée par la viticulture, oliviculture, arbres fruitiers, horticulture (en diminution) associée à l'élevage. Aujourd'hui le développement de la ville est nettement marqué par celui des transports, des services en général et du tourisme.

-Elle est jumelée avec la ville française de Le Lude (Pays de la Loire) et la ville allemande de Vierkirchen (Bavière); il y a aussi un jumelage solidaire entre le village de Ponta Fernando, région de Casamance (Guiné-Bissau) qui impliquent la municipalité dans le domaine socio-culturel.

-Les premières mentions de Genazzano apparaissent vers 1022 sur un cartulaire de Benedetto Scrinario de l'abbaye de Subiaco, qui témoigne la donation de Genazzano à l'abbaye. Néanmoins une petite agglomération civile a dû exister à partir du Xème siècle, date à laquelle remonterait la construction des premières églises. Dans la deuxième partie du XIème siècle la ville devint fief de la famille noble Colonna qui en détermina le développement futur. L'actuelle structure du bourg est celle étabie dans les Conventions de 1379.

-Plusieurs illustres personnages sont nés à Genazzano: entre autres Odone Colonna, futur pape Martin V; Prospero Colonna, fameux capitaine qui rendit service à Charles Quint; Marcantonio I Colonna, fameux Lieutenant dans la bataille navale de Lepante contre la flotte ottomane; Brancaleone, un des protagonistes du défi de Barletta ; Fra Martino degli Agostiniani et les peintres Cesare Caroselli e Scipione Vanutelli.

Étymologie: l'origine du nom de Genazzano n'est pas certaine; la gens Genucia le nom d'une famille romaine qu'aurait été proprietaire d'un “praedium Genucianum”est l'hypothèse plus vraisemblable, néanmoins, il y en a d'autres, mais por toutes il n'y pas de confirmation jusqu'à présent.


collage

À pied dans l'histoire

En arrivant à Genazzano, avant de rentrer dans le bourg tout près de la Porte Romaine, et tout au long du tracé d'un des chemins d'Europe - la “Via Francigena du Sud” - le voilà, à votre droite, le Nymphée dont la date de construction n'estpas certaine. Entre 1501 et 1503 pour certains, entre 1507 et 1511 pour d'autres, et même à partir de 1514, selon d'autresétudes. Il pourrait même y avoir une structure pré-existante d'époque romaine. Mais les affinités de style avec la période de la Renaissance fairait attribuer sa construction à l'architecte Donato Bramante, au début du XVIème siècle. Érigé au fond d'une vallée verdoyante, traversée par un ruisseau, a une façade ornementale construite avec trois “Serliane” (structure architectonique caractérisée par trois arcs en plein cintre - chacun desquels comprenant en soi trois ouvertures- qui s'appuient sur des travées latérales délimitées par des colonnes). Ce type d'ornementation a inspiré Andrea Palladio dans la construction d' une de ses villas dans le nord-est de l'Italie. Le nimphée destiné probablement à un espace de loisir ne fut jamais complété, la décadence de la famille Colonna pouvant être une des raisons.

Le Château Colonna, dont l'existence est attestée à partir du XIème siècle domine la partie supérieure de la petite ville. Structure défensive auparavant a été transformée en demeure résidentielle de la famille Colonna en époque médiévale et par la suite fut transformé plusieurs fois entre le XVème et le XVIIème siècles. D'abord Oddone Colonna, qui fut pape en 1417 avec le nom de Martin V, fit édifier en 1424, l'aile résidentielle ouest en changeant aussi l'urbanistique de la ville. Dans la période de la Renaissance plusieurs et successives interventions ont été entreprises; dans un premier temps par la famille Borgia 1500-1503, et après par la famille Colonna plus d'un siècle après. La construction du deuxième étage et la réalisation des fresques de la chapelle privée entrepris autour de 1639 par Girolamo Colonna ont complété la transformation de la vieille forteresse en demeure seigneuriale.

Le château est resté intact jusqu'en 1915; le tremblement de terre lui a causé les premiers dommages, les escadrilles de la RAF, bombardant la ville en 1943 ont causé les plus grands dégâts. Acheté en 1979 par la commune de Genazzano, qu'y a fait d'importants travaux de reconstruction complétés l'an 2000, le Château abrite, actuellement le Centre Internationale d' Art Contemporain- CIAC, au sein duquel plusieurs prestigieuses expositions ont régulièrement lieu. Structure polyvalente, le château abrite aussi la bibliothèque municipale, une salle multimédiale pour des conférences et d'autres espaces qui accueillent régulièrement des initiatives culturelles de musique, théâtre et danse.

Une fois au château, on peut rejoindre le “Parc des Elcini”, autrefois le parc privé du château, en traversant le pont pédestre.Une promenade tout au long du parc permets de voir les ruines de l'aqueduc Claudio et d'arriver au Couvent de Saint Pie (actuellement en voie de reconstruction) érigée au XVème siècle sur le site d'une villa romaine. En continuant à pied on peut prendre la direction de via di Colle Pizzuto, à droite, qui offre une belle vue sur Genazzano.

Le portail sud du Château mène vers le centre historique médiéval. Peut après la sortie on passe devant l'église de Saint Nicolas, patron de Genazzano, qui fut l'église du château, une des plus belles et plus anciennes de la ville. La première mention connue remonte à 1277 dans les Conventiones, (accords signés entre les seigneurs et la population) avec celles de Saint Paul et Sainte Marie. L'église pavée en style cosmatesque et ayant quelques éléments en gothique -aragonais a été renouvelée à plusieurs reprises entre les siècles XV e XVII par les descendants de la famille Colonna, et, par volonté de Filippo entre 1614 et 1620, la façade fut coupé pour que ce soit le château qui domine le bourg.

le Palais Apolloni , qui aurait appartenu à une famille noble, probablement en style gothique-aragonais( maison natale du pape Martin V, selon la tradition);

foto_cen

le Sanctuaire de Notre Dame du Bon Conseil, le monument religieux le plus important de Genazzano, datant du Xème siècle qui abrite l'image de Marie portant l'Enfant Jésus arrivée à Genazzano le 25 avril 1467, dûment constaté que cette peinture avait été transportée d'une église de Scutari, en Albanie .Certains évoquent un miracle; la Providence aurait voulu soustraire l'image aux profanations des Turcs, maîtres de ce pays, mais il est plus vraisemblale que l'image ait été transportée par des réfugiés chrétiens, l'icone de la vierge ayant accompagné leur exil. De façade néo-classique l'église conserve le portail du XVème siècle et abrite plusieurs ouvres d'art.

De suite après la voila l'église de Saint Paul datant du XIIIème siècle ( 1277 est l'année cité dans les Conventiones) avec son clocher romanique en style cosmatesque.

Tout en continuant la descente on passe devant la Fontaine du Pilozzo . Ensuite nous avons Porta S. Biagio, la plus ancienne des portes de la ville, et marchant tout droit on arrive près de la Porte Romaine. À gauche les escaliers conduisent à l'église de Sainte Croix, à l'origine construite à l'extérieur du bourg, (la porte d'accès étant Porta S. Biaggio) dans le Xème siècle et dédié à Saint Etienne et Laurent . Les murs intérieurs sont couverts de fresques, appartenant à quatre cycles de peinture de différentes époques, le premier desquels avant 1347, une date qui apparait sur une des 3 figures de bénédictins attribuées à Magister Conxulus di Subiaco. Actuellement elle abrite le monument aux morts victimes de la Première guerre mondiale.

Et puis il y a le vieux centre à découvrir qui a gardé un aspect pittoresque avec ses ruelles étroites Si l'on remonte le bourg, en prenant à gauche il faudra parcourir via del Senile, Sopportici et via del Papa); autrement, à droite, on marche le long via Brancaleone qui entre petites et grandes curiosités et de belles vues sur la vallée porte à l'église de S. Jean cité pour la première fois en 1356. Le Monument Naturel “La Selva” et quelques sentiers entre Rocca di Cave et Caprânica Prenestina complètent son profil de ville ni trop grande, ni trop petite offrant un juste équilibre entre ville et campagne qu'elle partage volontiers avec les gens de passage, en étant un point stratégique pour l'ensemble des visites que l'on peut faire aussi dans les environs.

Les fêtes religieuses rythment la vie de la ville, notamment lors de l'Infiorata, splendides tapis floraux réalisés par la population le long des rues, suivi de procession solennelle composée de nombreux personnages de l'Ancien et du Nouveau Testament qui défilent sur ce même tapis.

foto_inf

Comune di Genazzano(Roma) - Assessorato alle politiche culturali e alla promozione del territorio

 
...::: Template by goP.I.P. :::...